Jean Sablon

 

Vous qui passez sans me voir (1936)

 

 

Les souvenirs sont là pour m'étouffer

Des larmes, de fleurs, de baisers

Oui je revois les beaux matins d'avril

Nous vivions sous les toits tout en haut de la ville.

 

Vous qui passez sans me voir

Sans même me dire bonsoir

Donnez-moi un peu d'espoir ce soir...

J'ai tant de peine

Vous, dont je guette un regard

Pour quelle raison ce soir

Passez-vous sans me voir ?

Un mot, je vais le dire : "Je vous aime"

C'est ridicule, c'est bohème,

C'est jeune et c'est triste...aussi

Vous qui passez sans me voir

Sans me donner d'espoir

Adieu...

Bonsoir...

 

aussi

Vous qui passez sans me voir

Sans me donner d'espoir

Adieu...

Bonsoir...

 

volume_up volume_mute

Jean Sablon - Vous qui passez sans me voir