Gilbert Becaud

 

Seul sur son étoile

 

Quand on est seul sur son étoile

Et qu'on regarde passer les trains

Quand on trinque avec des minables

Qu'on dort avec des "moins que rien"

Quand on ré-écrit à sa mère

Et qu'on pense aux économies

Quand on invente des prières

Pour des Bon Dieu de comédie

 

C'est qu'on a besoin

De quelqu'un, de quelque chose

Ou d'un ailleurs

Que l'on n'a pas, que l'on n'a pas

C'est qu'on a besoin

De quelqu'un, ou d'un amour

Ou bien d'un copain

Que l'on attend depuis longtemps

 

Quand on est seul sur son étoile

On ne voit pas le temps courir

On est au chaud et l'on s'installe

Comme un cheval qui va mourir

Quand on raconte son enfance

A des gens qui n'écoutent pas

Quand tu te fais beau, c'est dimanche

Et qu'après tout tu ne sors pas

 

C'est que tu as besoin

De quelqu'un, de quelque chose

D'un quelque part

Que tu n'as pas, que tu n'as pas

C'est que tu as besoin

De quelqu'un, ou d'un amour

Ou bien d'un copain

Que tu attends depuis longtemps

 

Quand on est seul sur son étoile

Y'a des fois des coups du Bon Dieu

Et l'on est deux sur son étoile

C'est idiot, mais on est heureux

 

On n'a plus besoin de quelqu'un

De quelque chose, ou d'un ailleurs

On s'en fout bien! On s'en fout bien!

volume_up volume_mute

Gilbert Becaud - Seul sur son étoile