Guy Marchand

 

 La Passionatta (1965)

 

Avec toi il faudrait toujours vivre
La passionnata, la passionnata, la passionnata
Avec toi il faudrait toujours jouer
La co-co-mé, la, la comé, la comédia

Tu voudrais que je sois espagnol
Que je chante en fa en sol
Tous les airs de Flamenco
Tu voudrais que j'ai un habit d'or
Le regard de matador
De Rudolf Valentino

Avec toi il faudrait toujours dire
Aie me qué, aie me quérida
Avec toi il faudrait toujours dire
Aie me vi-vi, aie me vi, aie me vi, aie me vi-vida

Tu voudrais que je sois Andalou
Que je tombe à tes genoux
Avec une corde au cou
Tu voudrais que je sois riche et beau
Racé comme un idalgo
Qui n'a pas peur des taureaux

Avec toi il faudrait toujours vivre
La passionnata, la passionnata, la passionnata
Avec toi il faudrait toujours jouer
La co-co-mé, la, la comé, la comédia

Mais je suis né Porte des Lilas
Et j'ai la passionnata sur les fortifications
Je n'ai pas de château en Espagne
Mes pays sont de cocagne
Je travaille chez Renault
(Alé!)
Renault
(Alé!)
Renault

 

 

Back