Francis Cabrel

 

 Je rêve (1979)
 

Le vent a fait s'approcher les nuages
Il fait gris au dessus des plages
Et la mer a l'air triste aussi

Le ciel n'est plus qu'un long tissu de brume
Il va faire une nuit sans lune
Et demain je n'aurai pas dormi

Peut-être je vais rencontrer une dame
Quand j'irai accrocher mon âme
Sur les arêtes des rochers

Mais le vent souffle si fort sur ces pierres
C'est plus la peine que j'espère
L'amour ne peut pas s'y poser

Mais je rêve
Je lance des mots
Vers le jour qui s'achève
Je voulais qu'il reste
Il n'a pas entendu

Plus loin sur les rocs que la mer assaille
Cheveux et jupon en bataille
Combien de femmes ont attendu

Combien ont crevé leur cœur sur les vagues
Pour celui qui avait l'autre bague
Et qui n'est jamais revenu

Mais je rêve
Je lance des mots
Vers le jour qui s'achève
Je voulais qu'il reste
Il n'a pas entendu

La mer est plus forte que mon courage
Mais ce soir il y a des nuages
Et je sais qu'elle est triste aussi

Quand ces mots seront devenus des braises
Je monterai sur la falaise
Jeter leurs cendres dans la nuit

Mais je rêve
Je lance des mots
Vers le jour qui s'achève
Je voulais qu'il reste
Il n'a pas entendu

Je dédie ces mots
Aux amours qui s'achèvent
Je voudrais que tu restes

 

 

 

Back