Charles Aznavour

 

Les deux guitares

 

 

Deux tziganes sans répit

Grattent leur guitare

Ranimant du fond des nuits

Toute ma mémoire

Sans savoir que roule en moi

Un flot de détresse

Font renaître sous leurs doigts

Ma folle jeunesse

 

Aigh raz, ischô raz

Ischô mnôguo mnôguo raz

Aigh raz, ischô raz

Ischô mnôguo mnôguo raz

 

Joue tzigane joue pour moi

Avec plus de flamme

Afin de couvrir la voix

Qui dit à mon âme:

Où as-tu mal

Pourquoi as-tu mal?

T'as mal à la tête

Bois un peu moins aujourd'hui

Tu boiras plus demain

Et encore plus après-demain

 

Aigh raz, ischô raz

Ischô mnôguo mnôguo raz

Aigh raz, ischô raz

Ischô mnôguo mnôguo raz

 

Je veux rire, veux chanter

Et soûler ma peine

Pour oublier le passé

Qu'avec moi je traîne

Allez versez du vin fort

Car le vin délivre

Versez versez m'en encore

Pour que je m'enivre

 

Aigh raz, ischô raz

Ischô mnôguo mnôguo raz

Aigh raz, ischô raz

Ischô mnôguo mnôguo raz

 

Deux guitares en ma pensée

Jettent un trouble immense

M'expliquant la vanité

De notre existence

Que vivons-nous?

Pourquoi vivons-nous?

Quelle est la raison d'être?

Tu es vivant aujourd'hui

Tu seras mort demain

Et encore plus après demain

 

Aigh raz, ischô raz

Ischô mnôguo mnôguo raz

Aigh raz, ischô raz

Ischô mnôguo mnôguo raz

 

Quand je serai ivre-mort

Faible et lamentable

Et que vous verrez mon corps

Rouler sous la table

Alors vous pourrez cesser

Vos chants qui résonnent

Mais en attendant jouez

Jouez je l'ordonne

 

Aigh raz, ischô raz

Ischô mnôguo mnôguo raz

Aigh raz, ischô raz

Ischô mnôguo mnôguo raz